vendredi 15 juin 2012

25 - La cité des Jarres

Auteur : Arnaldur Indridason
Éditeur : Points
Écrit en : 2000

J'ai découvert Arnaldur Indridason à travers Betty il y a quelques semaines, et j'ai eu envie d'en lire plus... Me voici donc à la découverte de cet univers du polar islandais, à travers ce premier ouvrage relatant les enquêtes du commissaire Erlendur Sveinsson, La cité des Jarres.

Bon, déjà, avant tout ce livre est un dépaysement complet. On est dans un pays inconnu, avec des personnages qui ont des noms plus que bizarres et des descriptions de paysages très différents de ce qu'on connait. Même dans les romans japonais je ne me sens pas aussi dépaysée (en même temps je suis certainement plus habituée à la culture japonaise qu'à la culture islandaise). Donc dans un premier temps, c'est une vraie découverte d'être plongée dans ce monde inconnu et pourtant bien réel. D'ailleurs l'Islande est un pays que j'aimerais beaucoup visiter à l'occasion (même si dans ce roman il pleut toujours et il fait froid)...

Quant à l'histoire, on fait donc la connaissance du commissaire Erlendur Sveinsson, qui doit élucider un meurtre qui va le mener à découvrir des faits sordides de viols, de meurtres et de maladies génétiques. Rien de très gai donc, mais tout est très bien ficelé et Arnaldur Indridason a l'art et la manière de nous tenir en haleine jusqu'au moment voulu. Les indices et les preuves s'accumulent au fil des pages, et lorsqu'on prend un peu de recul sur toute cette histoire, on ne peut pas s'empêcher de penser que ça aurait très bien pu avoir lieu "dans la vraie vie", et un tel réalisme des faits a de quoi accroître mon malaise.

Parallèlement à l'affaire, on apprend au fil des pages à apprécier Erlendur. On fait la connaissance de ses enfants, principalement sa fille qui a elle-même de gros problèmes de drogue. On découvre ses collègues et ses relations avec son entourage... D'où l'intérêt de lire La cité des Jarres avant les autres enquêtes du commissaire, même si les histoires sont indépendantes.

J'ai beaucoup apprécié cet ouvrage, cet univers si particulier, ce personnage... Je n'ai plus qu'à les retrouver dans d'autres titres d'Arnaldur Indridason, que je compte bien découvrir petit à petit...

PS : Un grand merci à Boutentrain, qui m'a si gentiment prêté ce livre, et à Gaenaria qui a fait le coursier pour me l'apporter !




2 commentaires:

  1. Et c'est moi qui te l'ai apporté (moi aussi j'ai un rôle dans l'histoire ^_^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai de vrai ! Je te rajoute tout de suite ^^

      Supprimer