jeudi 22 novembre 2012

49 - Lucile Rhodes

Auteur : Jean-Claude Mouëza
Éditeur : Oliane
Écrit en : 2012

Quelle belle invention que Babelio. Cette communauté nous invite à la découverte de nombreux ouvrages,  rapproche les lecteurs, mais également les auteurs. C'est ainsi que Jean-Claude Mouëza m'a contactée par ce biais, afin de me faire découvrir son roman : Lucile Rhodes. Après avoir été intriguée par un 1er chapitre plein de promesses (que vous pouvez télécharger ici), M. Mouëza m'a gentiment envoyé ce livre que je m'empresse de découvrir.

C'est une histoire riche et complexe que nous propose l'auteur. Pour essayer de faire simple, au début de la narration, il y a deux Lucile Rhodes.
La première que nous rencontrons suit son père pour un voyage en train qui sera le dernier avant la fin du Monde, et se met à la recherche d'une sphère d'emnobalt qu'elle doit protéger d'un homme malfaisant et très puissant : Jewel. L'emnobalt est un minerai qui possède un grand pouvoir, permettant entre autres de produire de l'électricité dans ce monde où tout est fait à base de charbon, matière première de plus en plus rare... ou, plus dangereusement, ce minerai permettrait de contrôler l'esprit des hommes et les asservir.
La seconde Lucile Rhodes vit une vie aisée de lycéenne, est curieuse, passionnée et intrépide. Jusqu'au jour où elle reçoit par courrier un manuscrit moyenâgeux et prophétique lui contant la vie de l'autre Lucile, sa propre vie en fait. Elle va vite se rendre compte que le monde dans lequel elle évolue est loin d'être celui qu'elle semblait connaître, et de nombreuses responsabilités vont bientôt reposer sur ses épaules...

Bon, c'est un peu brouillon comme présentation, mais je ne voudrais pas en dire trop, de peur de spoiler inutilement cette histoire. J'ai beaucoup aimé ce livre, que j'ai dévoré sans respirer, jusqu'à la fin. Les aventures, les révélations, les retournements de situation se succèdent à un rythme effréné, parfois trop rapidement pour laisser au lecteur le temps de comprendre ce qui se passe et de savourer cet univers particulier créé par Jean-Claude Mouëza. On a ici une véritable originalité, alors que l'originalité est de plus en plus rare en fantasy jeunesse.
Seul regret, j'ai souvent eu l'impression de ne faire que frôler la surface de l'histoire, et de ne pas aller au fond des choses. J'aurais par exemple aimé en savoir plus sur la relation entre Fred et Lucile avant l'accident, ou encore sur ce monde particulier dans lequel elle vit, un monde si semblable au nôtre, mais pourtant si différent. Sur les bateleurs également, qui par leur histoire ne peuvent que faire penser à ce qu'a subi la communauté Juive lors de la Seconde Guerre Mondiale. J'aurais bien aimé savoir comment ce monde en est arrivé là, et je n'ai pas très bien compris le rapport entre les rafles, la persécution et l'exil des bateleurs et l'épopée de Lucile et de l'emnobalt. Tous ces éléments auraient mérité d'être mieux approfondis pour faciliter la compréhension du lecteur.
Mais bon, tout ceci n'enlève rien au charme de cette histoire que j'ai beaucoup appréciée, et Jean-Claude Mouëza est un auteur que je relirai avec plaisir.



3 commentaires:

  1. Je veux bien que tu me prêtes le livre à l'occasion ! Ta critique donne envie ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu veux, il t'attend dans mon placard ^_^

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Vous n'êtes pas sur Facebook (bravo, résistez encore!), mais je vous ai remerciée quand même sur la page Facebook du roman:

    http://www.facebook.com/Lucile.rhodes.book

    jc

    RépondreSupprimer